Traitement en cours...

Francais   Italiano   English   Deutsch

Actualités

CLIMAERA : un projet européen pour lutter contre le réchauffement climatique et la pollution atmosphérique Freitag 15 September 2017

changement_climatique_local_t.jpg

Atmo Auvergne-Rhône-Alpes s’est engagé en 2017 dans le projet ClimAera soutenu par le programme de coopération transfrontalière européenne ALCOTRA. ClimAera propose de mettre à disposition des éléments et outils de planification pour accompagner les politiques publiques sur les 3 problématiques climat – air – énergie d’ici 2020.

L’actualité récente ainsi que les connaissances scientifiques établies depuis plusieurs années tendent effectivement à démontrer qu’il devenu nécessaire de concilier ces trois thématiques environnementales et leur bonne intégration financière dans la société afin de pouvoir agir de manière coordonnée au niveau des politiques publiques de lutte contre le réchauffement climatique, d’amélioration de la qualité de l’air et de maitrise de l’énergie.

De ce projet ClimAera sont attendus de multiples résultats parmi lesquels :

  • L’amélioration de connaissances sur différents sujets à l’échelle du bassin d’étude (scénarios futurs d’émissions atmosphériques, d’indicateurs en rapport avec la contribution de biomasse bois, impacts du changement climatique sue les émissions de qualité de l’air…)
  • Des propositions pour maximiser l’efficacité des mesures pour le changement climatique et la qualtié de l’air ainsi que sur les aspects économiques liés.
  • La diffusion des connaissances et la sensibilisation sur ces thématiques.

Parmi les connaissances actuelles permettant de lier toutes ces thématiques, Robert VAUTARD, chercheur au laboratoire des sciences du climat et de l’environnement de Paris-Saclay, révèle que « le changement climatique associé à des émissions polluantes va contribuer à faire augmenter l’ozone car les modifications du climat perturbent les réactions chimiques ainsi que le transport vers la stratosphère. Du coup, un réchauffement de 3°C de la planète pourrait limiter les résultats des efforts d'amélioration de la qualité de l'air en Europe en 2050 »

A l’autre bout du monde, certaines villes prennent des mesures parfois surprenantes pour tenter de limiter la hausse des températures, c’est notamment le cas de Los Angeles qui a récemment peint les routes en blanc mais qu'en est-il de l'impact sur la qualité de l’air ?

Explorons ensemble la qualité de l'air grenoblois ! Freitag 15 September 2017

axe3ameliorer_ra16_microcapteur_teaser.jpg

A l'occasion de la journée nationale de la qualité de l'air, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes et la Coop Infolab organisent un atelier exploratoire autour des capteurs mobiles de pollution « Explorons la qualité de l'air ! » ouvert à tous le 21 septembre à la Coop InfoLab.
Prise en main et premières mesures, venez construire une observation citoyenne de la qualité de l'air.
Cet atelier vous permettra de mieux connaître les différents aspects de la pollution et de vous initier à sa mesure en temps réel.

Inscrivez-vous vite !

 

Horaires et lieu :

Jeudi 21 septembre de 17h30 à 20h30

La Coop Infolab
31 Rue Gustave Eiffel
38000 Grenoble

L'édition 2017 des journées techniques de l'air se déroulera en Auvergne-Rhône-Alpes Donnerstag 7 September 2017

drome_actu_jta_teaser.jpg

Atmo Auvergne-Rhône-Alpes a le plaisir d’accueillir les prochaines Journées Techniques des Associations Agréées de Surveillance de la Qualité de l’Air (AASQA) les 27, 28 et 29 septembre 2017 à Valence.

Cette rencontre annuelle réunira plus de 200 salariés et personnalités et permettra de favoriser les échanges d’expériences. Elle se déroulera au palais des congrès de Châteauneuf sur Isère en grand partie mais également à l’INEED.

Le thème central sera « l’AASQA de demain », les débats et recherches de solution portant essentiellement sur les innovations technologiques, la prévision de la qualité de l’air, les nouvelles formes de communication et la nécessaire adaptation du management.

Ces journées se concluront par une table-ronde interactive en présence du Président de la Fédération Atmo-France, de représentants du Ministère de la Transition écologique et solidaire et du Laboratoire Central de Surveillance de la Qualité de l’Air.

Pour plus d'informations : http://www.atmo-france.org/jtas/

Journée nationale de la qualité de l'air le 20 septembre : 18 rendez-vous en Auvergne-Rhône-Alpes Donnerstag 7 September 2017

Journée Nationale de la Qualité de l'Air 2017

Pour la troisième année, l'air sera mis à l'honneur sur tout le territoire afin de sensibiliser les citoyens à l’importance de respirer un air de bonne qualité à l’occasion de la journée nationale de la qualité de l’air organisée le 20 septembre à l’initiative du Ministère de la transition écologique et solidaire. 18 évènements sont organisés sur la région Auvergne-Rhône-Alpes, consultez le programme.

Tous les évènements organisés la semaine du 16 au 24 septembre  (conférences, expositions, portes ouvertes, campagne de sensibilisation, défis sportifs, jeux, ...) peuvent être inscrits sur la plateforme nationale.                                                                   
Un kit de communication complet est mis à disposition afin de promouvoir cette journée d’action et de sensibilisation pour l’air.

Nous sommes tous connectés à l'air

Atmo Auvergne-Rhône-Alpes enrichit son offre de services avec la sortie d’Air to Go sur Android (application pour rechercher la meilleure qualité de l’air) et sa plateforme de diffusion de données de qualité de l’air (API). Ce tournant en faveur du numérique et de l’ouverture des données reflète la volonté d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes de proposer des outils et des services d’information adaptés aux besoins de chacun.

Pour tout savoir sur l'air que vous respirez, pour rester connecté à l'air, consultez les services d'Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, visitez la page "Nous sommes tous connectés à l'air"

 

Atmo Auvergne-Rhône-Alpes sera présent au côté de ses partenaires pour cette 3ème édition

  • Territoire grenoblois

Le territoire grenoblois se mobilise pour cette journée et propose à chacun de découvrir les bonnes pratiques pour lutter contre la pollution de l’air à travers des expositions, des stands, des animations… Le 21 septembre, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes et l’Infolab la Péniche, avec le soutien de la Métropole grenobloise, proposeront un atelier « explorons la qualité de l’air » avec  des microcapteurs. N'hésitez pas à vous y inscrire ! L’observatoire participera également à la table ronde « comment mieux mobiliser nos ressources locales pour améliorer la qualité de l’air ? » organisée le lundi 18 septembre ainsi qu’à une exposition dans la ville le 20 septembre. En savoir +

  • Métropole de Lyon

La Métropole de Lyon, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes et la Caisse des Dépôts vous invitent à participer le 21 septembre à une demi-journée de rencontre dédiée à l'innovation numérique au service de la qualité de l'air. Cet évènement vise à échanger et préparer une future démarche territoriale d'innovation et d'expérimentation déployée sur le territoire de la Métropole de Lyon. En savoir +

  • Vallée de l'Arve

La communauté de commune des Pays du Mont-Blanc organise une webconférence le 20 septembre à 18h.
3 experts sont invités pour répondre aux questions des internautes dont Didier Chapuis, directeur territorial d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes.
En savoir + : 
le teaser de la Web Conférence
le programme de la Conférence 
Pour vous inscrire, cliquez ici

  • Clermont Auvergne Métropole

La métropole clermontoise propose à ses habitants de participer énergétique et écologique en leur donnant la possibilité de donner leur avis sur déférentes thématiques comme la mobilité, le logement, le climat, les énergies renouvelables … et sur la qualité de l’air avec ces interrogations : « Quelles seraient selon vous la ou les priorités pour améliorer la qualité de l'air ? » et « Que faites-vous déjà ou que seriez-vous prêt à faire pour améliorer la qualité de l'air ? ».  Dans la cadre de la Journée Nationale de la Qualité de l’Air, Clermont Auvergne Métropole en a profité pour recueillir les avis des passants sur le sujet ainsi que des informations sur la qualité de l’air auprès d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes.
La  vidéo
Donnez vos idées et votre point de vue sur la qualité de l’air ici.

 

Plus d’informations sur la Journée Nationale de la Qualité de l’Air sur le site du Ministère de la Transition écologique et solidaire.

 

Arrivée de l’ambroisie en Auvergne-Rhône-Alpes, informez-vous ! Donnerstag 27 Juli 2017

allergie_ambroisie_stadelpeter_t.jpg

Comme chaque année en Auvergne-Rhône-Alpes, c’est fin juillet/début août que débute la période de floraison des plants d’ambroisie. La dispersion de leurs pollens annonce des moments difficiles pour les personnes sensibles du fait de leur fort pouvoir allergisant.

Face à ces nuisances polliniques, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes propose des outils pour s’informer (carte de prévision) et lutter contre l’expansion de la plante (plateforme de signalement).

Pour se protéger, restez informés !

En 2017, les premiers grains de pollen d’ambroisie ont été observés dès le milieu du mois de juillet, mais c’est à partir du début du mois d’août que les niveaux deviendront véritablement gênants pour les personnes allergiques selon le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA), en particulier dans les fortes zones d’infestation.

Une carte de prévision hebdomadaire du risque allergique à l’ambroisie sera donc mise à disposition du public tous les vendredis au cours de la saison pollinique (août/septembre) en collaboration avec le RNSA sur la page ambroisie de notre site.

Ces cartes de prévisions permettent aux personnes allergiques ou sensibles d’adapter leur comportement et leur éventuel traitement médical aux conditions à venir.

Carte de prévision du risque Ambroisie

Exemple de Carte de prévision du Risque Allergique d’Exposition aux Pollens d’ambroisie (RAEP)

Lutte contre l’ambroisie : tous concernés !

La plateforme interactive Signalement-Ambroisie est un outil participatif pour lutter contre cette plante envahissante qui gagne du terrain sur le territoire et dont les grains de pollens sont un véritable enjeu de santé publique dans la région Auvergne-Rhône-Alpes (région française la plus touchée par l’ambroisie, en particulier dans la vallée du Rhône).

 

Lancée en 2014 par Atmo Auvergne-Rhône-Alpes et ses partenaires (ARS, RNSA et Région Rhône-Alpes), la plateforme « Signalement Ambroisie » permet à chaque habitant de la région (y compris sur le territoire auvergnat) de signaler la présence de la plante (site internet, application mobile, mail et/ou téléphone) et ainsi d'alerter des référents sur le terrain, qui coordonneront les actions de lutte et de destruction des plants.

 

Partenaires : Agence Régionale de Santé Auvergne-Rhône-Alpes, Région Auvergne-Rhône-Alpes, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, RNSA, Valence Romans Sud Rhône-Alpes.

Devenez ambassadeurs de l’air ! Mittwoch 26 Juli 2017

Paysage Chamonix Mont-Blanc

La communauté de commune des Pays du Mont-Blanc recherche 6 jeunes volontaires âgés de 18 à 25 ans souhaitant s’investir au profit de la population et de la qualité de l’air de la vallée pour devenir des "Ambassad'R".

Votre mission ? Conseiller les résidents sur les bons gestes à adopter pour faire des économies d’énergie et réduire leur impact sur la qualité de l’air.

Les postes sont à pourvoir pour le 2 octobre et pour une durée de 7 mois.

Le Conseil d’Etat demande au gouvernement d’agir vite pour résorber la pollution de l’air Dienstag 18 Juli 2017

Conseil d'Etat (Fotolia #89580410-FineBokeh)

Le Conseil d’Etat – la plus haute juridiction administrative française - a rendu public mercredi 12 juillet un arrêt condamnant le gouvernement à prendre toutes les mesures nécessaires pour que soient élaborés et mis en œuvre des plans relatifs à la qualité de l’air permettant de respecter les valeurs limites réglementaires pour deux polluants problématiques faisant l’objet d’un contentieux avec l’Union Européenne : les particules (PM10) et le dioxyde d’azote (NO2).  

Cette décision fait suite à une procédure juridique de l’association les Amis de la Terre initiée à l’été 2015 à l’encontre du Président de la République, du Premier ministre et des ministres chargés de l’environnement et de la santé. A l’époque, ces demandes avaient été rejetées et le Conseil d'Etat saisi.

Selon Nicolas Hulot, Ministre de la Transition écologique et solidaire et Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé, « la décision du Conseil d’Etat souligne la faiblesse des politiques conduites jusqu’à présent par l’Etat et les collectivités territoriales au regard de cet enjeu sanitaire majeur ».  Les ministres ont fait de la qualité de l’air une priorité de leur feuille de route commune. Le Conseil d’Etat enjoint au gouvernement de transmettre son plan d’actions à la Commission européenne avant le 31 mars 2018.

Le PPA de la Vallée de l’Arve fait peau neuve Montag 10 Juli 2017

Vallée de l'Arve - NL Ain et Pays de Savoie

Approuvé le 16 février 2012 et pour une durée de 5 ans, le Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA) de la Vallée de l’Arve entre en phase de révision. L’occasion pour l’Etat de faire un bilan des actions mises en œuvre et de définir les mesures réglementaires et volontaires du prochain plan quinquennal.

Dans ce cadre, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes a réalisé une évaluation des mesures mises en œuvre (avec les informations transmises par l'Etat) afin d’estimer les gains obtenus sur les émissions de polluants et les niveaux de pollution (concentrations) auxquels sont exposés les habitants de la vallée.

Les mesures évaluées portent sur trois secteurs principaux : chauffage au bois, transport routier, industries/entreprises. Elles concernent des réductions pour les polluants problématiques dans la vallée, c’est-à-dire dépassant les seuils fixés par la réglementation : particules (PM10), dioxyde d’azote (NO2), benzo(a)pyrene.

Ces premiers résultats ont été présentés le 10 juillet à l’occasion du comité de pilotage chargé de la révision du plan. Le bilan complet sera mis à disposition ultérieurement. En attendant, vous pouvez consulter le diaporama de présentation et le dossier de presse réalisé par la préfecture de Haute-Savoie.

Pics de pollution : le préfet de région annonce un renforcement des mesures Montag 10 Juli 2017

Conférence de Presse juillet 2017 - Document cadre zonal

Le préfet de région et du Rhône, Henri-Michel Comet, a annoncé mercredi 5 juillet à l’occasion d’une conférence de presse, les nouvelles mesures adoptées pour disposer d’outils plus efficaces, précis et réactifs pour la gestion des épisodes de pollution. Ainsi, un nouvel arrêté cadre zonal approuvé le 22 mai 2017 vient d’entrer en vigueur. Ce document fixe les principes communs à l’ensemble des départements de la région pour la gestion des pics de pollution.

Atmo Auvergne-Rhône-Alpes également présent à cette conférence de presse a pu apporter un éclairage sur l’état de la qualité de l’air dans la région, les tendances d’amélioration et l’efficacité des mesures de restriction de circulation sur les niveaux de pollution.

Un renforcement des procédures et une clarification du rôle de chacun.

Ce nouvel arrêté zonal permet :

  • D’être en cohérence avec la réglementation nationale (et donc avec les autres régions de France)
  • De mieux anticiper la persistance des épisodes en permettant le déclenchement de mesures d’urgence dès le 2ème jour (4ème jour auparavant).
  • De maintenir des mesures d’urgence en cas de fluctuation des niveaux de polluants pendant l’épisode afin d’éviter « l’effet yoyo ».
  • De garantir la cohérence des actions entre le niveau régional et les départements.
  • De renforcer la coordination avec les acteurs locaux, en particulier les collectivités.

 

La systématisation de la circulation différenciée

Cet arrêté zonal prévoit un plan gradué de mesures de limitation ou d’interdiction d’activités polluantes.  Parmi elles, l’arrêté fixe le cadre de la circulation différenciée (certificats Crit’air) qui se substituera à l’automne à la circulation alternée (plaques pairs/impairs), partout où cette mesure existait antérieurement (notamment à Lyon/Villeurbanne). 

Les modalités d’application de la circulation différenciée dans les différents départements seront précisées dans un arrêté spécifique par département, à paraitre durant l’automne 2017.

Il est donc fortement recommandé à celles et ceux qui ne l’ont pas encore fait de commander dès à présent leur certificat !

Mais les autres secteurs d’activité  ne sont pas oubliés, des actions contraignantes peuvent également être mises en œuvre dans les secteurs agricole et industriel et viser le chauffage et les chantiers.

Les citoyens-explorateurs de l’air du projet Mobicit’Air ont partagé leurs expériences le 19 juin : inspirant ! Dienstag 27 Juni 2017

axe3ameliorer_ra16_microcapteur_teaser.jpg

Mesurer sa propre exposition à la pollution atmosphérique grâce à un micro-capteur portatif : c’est le « jeu » auquel se sont prêtés 30 habitants de la région grenobloise dans le cadre du projet Mobicit’air.  Cette étude, conduite sous un angle sociologique, vise à évaluer si la mesure personnelle de l’exposition à la pollution permet à chacun de mieux comprendre et donc agir. La soirée organisée avec les expérimentateurs le 19 juin a permis de partager les résultats, les expériences individuelles et d’envisager une suite à plus grande échelle.

Entre octobre 2016 et avril 2017, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes a mis à disposition de 30 citoyens de la région grenobloise un micro-capteur de particules fines permettant d’évaluer sa propre exposition en temps réel. Cette étude sociologique avait pour objectif de répondre aux questions suivantes :

  • La mesure par soi-même permet-elle une montée en compétence et une meilleure compréhension des enjeux ?
  • L’évaluation en temps réel induit-elle un changement de comportement ?
  • Le dispositif est-il déployable à grande échelle ? Quelles améliorations techniques faut-il apporter pour rendre le kit plus opérationnel ?

L’étude Mobicit’air confirme que la mesure personnelle place le citoyen en situation d’acteur. En effet, les micro-capteurs constituent un outil puissant d’appropriation, à la condition toutefois de pouvoir obtenir des réponses expertes aux questions que la mesure individuelle soulèvent. Autre enseignement important : le micro-capteur peut devenir un vecteur de communication puissant de citoyens à citoyens.

Le 19 juin, les expérimentateurs et les partenaires du projet se sont réunis lors d’une soirée qui a permis de présenter les coulisses du projet, de montrer les résultats et d’échanger sur les expériences de chacun. Cette soirée conclut l’expérimentation Mobicit’air et le passage à la construction d’un dispositif à plus grande échelle qui verra le jour dans quelques mois. D’ici, là rendez-vous pour la Journée Nationale de la Qualité de l’Air qui sera une nouvelle occasion d’expérimenter les micro-capteurs dans la région grenobloise.

Merci aux expérimentateurs pour leur contribution à ce premier pas !

La projet Mobicit’air est conduit par Atmo Auvergne-Rhône-Alpes en partenariat avec Sarah DUCHE de l’Institut de Géographie Alpine et Stéphane LABRANCHE, sociologue enseignant chercheur. Le projet est réalisé avec le soutien de Grenoble-Alpes Métropole dans le cadre du programme d’actions Métropole respirable soutenu par l’Etat ainsi que par la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

mobicit'air2

 

Mobicit'air1

 

Restitution Mobicit'air1
Restitution Mobicit'air2

© Copyright 2007 - 2017    -    Un bug ? Une idée ? Contactez le Webmaster

Page créée en 0.0017309188842773 secondes.